Le symbole perdu et les francs-maçons

Le symbole perdu de Dan Brown et la Franc-Maçonnerie

de lecture - mots

Le roman de Dan Brown Le Symbole Perdu accomplit pour la franc-maçonnerie ce que son précédent roman Le Da Vinci Code avait fait pour l’Opus Dei et l’Eglise Catholique : nouvelle célébrité et nouveaux fantasmes.

Livre Le Symbole Perdu Dan Brown

Vous cherchez à démêler le vrai du faux ? Vous vous demandez si les éléments avancés par Dan Brown correspondent à la réalité de ce qu’est la franc-maçonnerie ? Vous avez des doutes sur l’existence d’un complot maçonnique mondialisé ?

Vous trouverez dans cet article toutes les réponses à vos questions ! Nous avons lu le roman de dan Brown et analysé chacun des éléments relatifs à la franc-maçonnerie ! Prêt à faire la lumière sur le complot maçonnique ?

Bien avant la parution du Symbole Perdu, les francs-maçons ont été accusés de tout, de la conspiration avec les extra-terrestres à la pratique de déviances sexuelles, en passant par des rites occultes ou satanistes. Au mieux les fils de la veuve sont accusés de dominer le monde ou de vouloir y mettre fin. Parmi leurs détracteurs, on trouve les théoriciens du complot mondial et les organisations religieuses, dont l’Eglise catholique.

Dans cet article, vous trouverez :

  • Un résumé du roman de Dan Brown
  • La liste des théories avancées par Dan Brown concernant la franc-maçonnerie
  • Nos réponses à ces théories, basées sur des recherches précises.

Après avoir lu cet article, vous verrez la Lumière ! Vous serez capable de discerner entre mythe et réalité ! La confrérie vous semblera beaucoup plus familière 😉.

Prêt à pénétrer les mystères de la plus célèbre des sociétés secrètes ? Allons-y ensemble dès maintenant !

Le Symbole Perdu de Dan Brown : Résumé du livre

Publié en 2009, Le Symbole Perdu est le 3ème roman de Dan Brown mettant en scène le personnage de Robert Langdon. Il a été précédé par Anges et Démons (2000), et Le Da Vinci Code (2003). Il a été suivi d’Inferno (2013) et de Origine (2017).

Le roman commence lorsque Robert Langdon est convoqué à une collecte de fonds de la Smithsonian Institution à Washington par son mentor Peter Solomon, qui doit prendre la parole à cette occasion.

Robert arrive à la collecte de fonds mais Peter n’est pas présent. Après avoir appelé l’assistant de Peter, Robert découvre que l’appel était un canular pour l’attirer au musée, organisé par le ravisseur de Peter : Mal’akh. Quelques instants plus tard, Robert entend un cri et découvre la main coupée de Peter dans la rotonde du Capitole.

La main porte une bague de franc-maçon sur un doigt et est tatouée de mystérieux symboles sur les doigts et la paume.

Bague argent franc maçon soleil lune Jakin et Boaz

Robert rencontre alors les officiers Anderson et Sato, qui l’enrôlent pour les aider à interpréter les symboles trouvés sur la main de Peter. Les trois se retrouvent bientôt devant un autel maçonnique dans les sous-sols du Capitole. Là ils trouvent une pyramide sur laquelle manque la pierre de couronnement.

C’est cette pierre qui est l’enjeu crucial du roman.

Plusieurs chapitres sont ensuite consacrés à l’histoire de Mal’akh. Anciennement connu sous le nom d’Andros Dareios, Mal’akh a été le compagnon de cellule de Zachary, le fils rebelle de Peter Solomon, lors d’une brève incarcération en Turquie pour un trafic de stupéfiants. Zachary est assassiné en prison et Andros devient obsédé par la franc-maçonnerie, à cause des récits dont Zachary l’a abreuvé durant leur incarcération. Après s’être enfui Mal’akh s’introduit dans la maison des Solomon pour y voler la pyramide cachée. Il est abattu par Pierre mais il survivra et verra son obsession pour les francs-maçons renforcée.

Le groupe formé par Langdon, Anderson et Sato sera rejoint par William Bellamy, architecte du Capitole et Katherine Solomon, la sœur de Pierre, qui dirige un laboratoire de science néotique au Smithsonian.

Le groupe finit par être capturé par Mal’akh. Robert Langdon est presque noyé dans un réservoir de privation sensorielle que Mal’akh utilise pour l’interroger sur l’inscription codée au bas de la pierre de couronnement de la pyramide.

Peter est retrouvé vivant attaché à un fauteuil roulant. Mal’akh s’enfuit avec celui-ci dans la Maison du Temple (temple maçonnique). Peter essaie de tuer Mal’akh, qui se révèle être Zachary Salomon, mais ne peut s’y résoudre. A ce moment Sato arrive en hélicoptère à la Maison du Temple et brise le plafond de verre dont l’un des morceaux vient empaler Zachary.

Maison du Temple Washington

A la fin du roman, Pierre Solomon montre à Robert Langdon le véritable secret des francs-maçons : une Bible qui, selon les francs-maçons, détient les clés de l’illumination de l’esprit humain.

Le roman de Dan Brown est parsemé d’informations sur la franc-maçonnerie et son empreinte sur les Etats-Unis d’Amérique. Ces informations sont présentées comme autant de vérités et c’est le plein droit de l’auteur que d’agir de cette manière.

Après tout ne s’agit-il pas d’un roman ??

Passons maintenant au crible les allégations contenues dans le roman de Dan Brown !

Le Symbole Perdu : les Mythes décodés

Les symboles maçonniques sont partout.

Il est vrai que les symboles maçonniques sont tout sauf perdus. La franc-maçonnerie est riche en symboles et beaucoup sont omniprésents : pensez au pentagramme, ou à l’étoile à cinq branches, ou encore à l’œil omniscient, présent dans le Grand Sceau des Etats-Unis.

Sceau des Etats-Unis Oeil omniscient

Mais la plupart des symboles maçonniques ne sont pas propres à la franc-maçonnerie.

Le pentagramme par exemple est beaucoup plus ancien que la franc-maçonnerie et n’a acquis ses connotations occultes qu’au 19ème et 20ème siècles, des centaines d’années après que les francs-maçons aient adopté le symbole.

De même « l’œil qui voit tout » a trouvé son chemin jusqu’au Grand Sceau et au billet du dollar grâce à l’artiste Pierre Ducimetière, un non maçon (selon nos maigres informations…).

Billet doller oeil qui voit tout

Les francs-maçons descendent des templiers.

On a beaucoup parlé de la prétendue lignée des francs-maçons avec les Templiers. Ce puissant ordre militaire et religieux a été créé pour protéger es pèlerins médiévaux en Terre Sainte. Il a été dissout par le Pape Clément V, sous la pression du Roi de France Philippe IV en 1312.

Après l’apparition de la Franc-Maçonnerie moderne en Grande-Bretagne au XVIIème ou XVIIIème siècle, certains francs-maçons ont prétendu avoir acquis les secrets des Templiers et ont adopté les symboles et la terminologie de l’ordre templier, en nommant certains niveaux de la hiérarchie maçonnique d’après les « degrés » templiers.

Pour autant il n’y avait aucun lien historique avec les premiers Templiers. D’ailleurs à l’époque des premiers francs-maçons, les templiers avaient déjà disparu !

Bague franc maçon templier jakin et boaz

Les francs-maçons cachent un trésor des templiers.

L’une des nombreuses origines de la théorie des templiers / francs-maçons suggère que certains templiers auraient survécu à la destruction de leur ordre au XIVème siècle en se réfugiant en Ecosse, où ils auraient caché un fabuleux trésor sous la chapelle de Rosslyn (voir Le Da Vinci Code).

Ce trésor, ainsi que la tradition des templiers, auraient finalement été transmis aux fondateurs de la franc-maçonnerie.

En réalité, il y a bien eu un trésor de templiers mais il a fini entre d’autres mains : le Roi de France à l’époque, en état de faillite, a profité de la dissolution de l’ordre des Templiers pour s’accaparer leur trésor !

Les rues de Washington DC forment des symboles maçonniques géants.

Il a été longtemps suggéré que de puissants francs-maçons ont intégré des symboles maçonniques dans le plan des rues de Washington DC, conçu pour l’essentiel par le français Pierre L’Enfant en 1791.

Le roman de Dan Brown met en évidence la cartographie maçonnique en détectant les pentagrammes et autres symboles dans les artères de la ville.

Désolé mais il n’y aucun message maçonnique dans les rues de Washington ! Pour commencer Pierre L’Enfant n’était pas franc-maçon. Et enfin, simplement, à quoi bon se donner tant de mal ?! Cela sert sans doute le roman de Dan Brown mais ne correspond en rien à la réalité.

Les Francs-Maçons dirigent le monde.

C’est sans doute la liste impressionnante des francs-maçons les plus illustres qui a amené certains à penser que la confrérie est une petite cabale qui dirige le Monde.

Pour autant, vous m’accorderez que diriger le monde suppose un minimum d’organisation 😉.

Aux Etats-Unis, il y a 51 grandes loges, une pour chaque état. Chacune de ces organisations très largement indépendantes supervise ses nombreuses loges locales et n’a que peu de coordination réelle avec les autres grandes loges.

Sur le plan international, les loges maçonniques non seulement ne parlent pas d’une seule voix mais refusent parfois même de reconnaître l’existence des autres.

De plus de nombreux francs-maçons sont indépendants d’esprit et ont tendance à résister aux édits venant d’en haut.

Pour autant il est vrai que le Top 10 des francs-maçons les plus célèbres et influents est impressionnant !

La franc-maçonnerie est une religion ou un culte

Les francs-maçons soulignent que leur organisation n’est pas une religion. Elle n’a pas de théologie unique et ne représente pas pour les initiés un chemin vers le salut ou d’autres récompenses divines.

Néanmoins pour être accepté dans la Franc-Maçonnerie, du moins dans certaines obédiences, les futurs apprentis maçons doivent croire en un Dieu, quelle soit la religion pratiquée. Ainsi la franc-maçonnerie est ouverte aux chrétiens, aux juifs, aux musulmans, aux bouddhistes, …

Parfois il peut être demander d’accepter l’idée d’un « principe créateur », renvoyant à l’idée du Grand Architecte de l’Univers.

Toujours est-il que durant les tenues (réunions des loges maçonniques), les discussions religieuses sont proscrites !

Mais certains chefs religieux pensent que les rituels et croyances maçonniques, incluant temples, autels, serments, constituent une foi opposée. Et le refus maçonnique de placer une religion au-dessus des autres n’a pas toujours été très populaire…

Une déclaration catholique de 1938, approuvée par le Pape Jean-Paul II disait que « les catholiques inscrits dans des associations maçonniques sont impliqués dans un péché grave et ne peuvent s’approcher de la Sainte Communion.

Les francs-maçons ont commencé la révolution américaine.

Des francs-maçons éminents comme Benjamin Franklin et George Washington ont joué un rôle essentiel dans l’accession à l’indépendance. Et parmi les rangs des francs-maçons figurent 9 signataires de la Déclaration d’Indépendance et 13 signataires de la Constitution.

Mais la franc-maçonnerie, née en Grande-Bretagne, avait des membres dans les deux camps du conflit. Et la franc-maçonnerie n’a pas pour tradition originelle de promouvoir une vision politique. Mais elle ne peut être tenue responsable de l’attitude de ses membres…

La franc-maçonnerie, source de fantasmes

Contrairement à ce qui se passe dans Le Symbole Perdu, il n’est pas nécessaire de boire du vin dans un crâne pour intégrer la confrérie.

Vous n’aurez pas à vendre votre âme au Diable !

Il y a bien une Symbolique du Crâne en Franc-Maçonnerie, mais rien de bien lugubre 😉.

Bague Crâne Franc-Maçon Jakin et Boaz

Le roman de Dan Brown, et bien, c’est un ROMAN !

En fait la tradition veut que les francs-maçons ne recrutent pas de membres mais acceptent simplement ceux qui les approchent de leur plein gré. Et Devenir franc-maçon n’a rien de sorcier et ne vous fera pas intégrer une spirale infernale du complot dont vous ne pourrez jamais sortir.

Cela vous permettra de rire de bon cœur des fantasmes de toute sorte qui n’ont aucun lien avec la réalité !

Et de vous placer sur un chemin personnel que vous ne trouverez dans aucun roman car ce sera le vôtre et il vous appartiendra.

Bonne continuation et à bientôt !

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.