Nouveau Client? Profitez d'une réduction immédiate de 10% avec le code promo BIENVENUE-10 !

Tenez vous informé de nos promotions et nouveaux produits et bénéficiez de codes promo exclusifs ! Cliquez ici

Les 7 arts libéraux

Les 7 arts libéraux

- Mis à jour le 14 déc. 2022

Que sont les sept arts libéraux ?

Les sept arts libéraux traditionnels sont les sujets décrits par Platon dans son œuvre La République. Ils sont considérés comme constituant l'ensemble des compétences essentielles et des domaines de connaissance requis par un citoyen libre et bien éduqué.

Il s'agit de:

  • Grammaire
  • Logique
  • Rhétorique
  • Arithmétique
  • Astronomie
  • Musique
  • Géométrie


Aujourd'hui, nous considérons les arts libéraux comme un domaine très vaste, qui englobe tous les arts et toutes les sciences et se définit davantage par un style de recherche, de dialogue et de connaissances interdisciplinaires que par les sujets particuliers étudiés.

Mais tous ces vastes domaines de connaissances que nous explorons aujourd'hui dans le cadre des études libérales sont issus d'un ensemble traditionnel de sept sujets complémentaires que les philosophes et les enseignants estimaient essentiels à la maîtrise de citoyens libres.

Dès le début de l'enseignement des 7 arts libéraux, il y avait une boîte à outils de base de compétences et de connaissances qui étaient enseignées pour créer une base pour un apprentissage continu.

Les Grecs ne pensaient pas vraiment que l'on pouvait s'arrêter à sept matières. Au contraire, ils pensaient que ces sept matières vous donneraient les capacités nécessaires pour aborder à peu près n'importe quel autre type d'apprentissage auquel vous pourriez être confronté dans la vie. Qu'il s'agisse d'inventer la démocratie ou d'écrire des pièces de théâtre, peu importe : vous aviez tout ce qu'il fallait pour démarrer votre propre éducation après avoir maîtrisé ces sept matières.


L'histoire des 7 arts libéraux

Platon a défini ce que nous appelons aujourd'hui le quadrivium dans sa description de l'éducation idéale pour un roi philosophe. 

Platon a en quelque sorte donné le coup d'envoi des sept arts libéraux en les énumérant comme faisant partie de l'éducation de base proposée dans son œuvre utopique La République.

sculpture de platon


Les 7 arts libéraux comprennent le trivium et le quadrivium : un ensemble de 3 compétences de base, enseignées en premier, suivies de 4 sujets plus avancés.

Platon n'innovait pas avec le trivium ; la plupart des Grecs instruits auraient poursuivi ces études à son époque. Les quatre matières du quadrivium étaient toutes comprises et enseignées de manière générale, elles aussi. L'innovation de Platon a consisté à définir ces matières non seulement comme l'idéal de l'éducation en général, mais aussi comme une partie nécessaire de l'éducation de ce qu'il appelait le philosophe-roi, une description idéalisée d'un individu qui dirige la société à partir d'un lieu d'amour et de sagesse.

Dans la grande œuvre de Platon, La République, le philosophe-roi devait étudier les sept arts libéraux pratiquement toute sa vie, jusqu'à l'âge de 50 ans, afin de transmettre la sagesse et les compétences nécessaires pour gouverner la République avec justice et maturité.

Cependant, avec l'émergence de la démocratie, il est vite apparu que chaque citoyen était en partie un roi. Ainsi, lorsque les Romains ont adopté les philosophies antiques, ils ont explicitement réuni le trivium et le quadrivium comme style d'éducation approprié pour tous les citoyens libres et souverains de la République romaine. En fait, les termes eux-mêmes sont latins, et non grecs.

  • Trivium : Terme latin désignant le lieu de rencontre de trois chemins.
  • Quadrivium : Terme latin désignant le point de rencontre de quatre routes.


Lorsque le monde occidental a émergé de l'Antiquité, le trivium et le quadrivium ont été adoptés par les érudits et les universités médiévales comme la forme idéale d'enseignement supérieur. Le trivium était le cours d'études requis pour les candidats à la licence, tandis que le quadrivium, plus avancé, constituait le cœur de l'enseignement de la maîtrise.


Le Trivium ou les arts libéraux de la parole

L'éducation de base nécessaire pour participer à la société s'articulait autour de ce que l'on appelle aujourd'hui les arts de la parole.

Trivium arts libéraux
  • Grammaire - Cet art englobait l'étude des œuvres écrites et des formes d'écriture. Cela se faisait souvent par la mémorisation et la lecture de textes classiques. L'apprentissage et la représentation graphique des parties du discours sont devenus courants, et d'autres connaissances liées à la langue, comme l'orthographe et le vocabulaire, sont issues des études de la grammaire.

 

  • Logique - Les études de logique dans le trivium n'étaient pas les cours formels et mathématiques que les études de logique sont devenues aujourd'hui, mais étaient plutôt ancrées dans la dialectique : une discussion et une enquête sur la vérité et les opinions. C'est la racine de la discussion et des cours de type séminaire qui sont aujourd'hui le pilier des 7 arts libéraux, ainsi que des domaines plus formels de la philosophie et de la logique modernes.

 

  • Rhétorique - La rhétorique était étroitement associée aux études de logique dans le trivium, puisqu'elle impliquait l'apprentissage de l'expression des opinions et de l'argumentation dans le dialogue. Elle était également un prolongement évident des études de grammaire, où les étudiants devaient absorber, analyser et discuter les arguments exposés dans les œuvres classiques qu'ils lisaient.


Avec ces trois outils de base du raisonnement et de l'expression, les élèves étaient considérés comme compétents pour poursuivre l'étude d'autres sujets plus complexes.

Grâce aux compétences en matière de dialogue et de logique, les étudiants étaient équipés pour raisonner dans n'importe quel autre domaine - une compétence qui est au cœur même des arts libéraux.


Le Quadrivium ou l'art des nombres


Le quadrivium est l'ensemble des études plus avancées auxquelles les étudiants se sont consacrés après avoir maîtrisé le trivium. Ces 4 matières tournent toutes autour des mathématiques, ce qui leur vaut d'être appelées les arts des nombres.

Quadrivium arts libéraux

 

  • Arithmétique - Les opérations de base des mathématiques et des nombres constituent la base des autres arts du quadrivium. On y étudie l'addition, la soustraction, la multiplication et la division, ainsi que la notation mathématique.

 

  • Musique - Les études musicales sont moins répandues aujourd'hui dans les arts libéraux, peut-être parce qu'elles sont devenues plus spécialisées. Mais dans le quadrivium originel, il était considéré comme important que les étudiants comprennent les formes et les instruments de musique, à la fois pour les apprécier et les créer. Aujourd'hui, la musique s'est élargie à tous les types d'expression artistique.

 

  • Géométrie - La géométrie dans le quadrivium aurait eu beaucoup plus d'applications pratiques et d'études que ce que nous associons au terme aujourd'hui. Pourtant, ces applications pratiques, dans les domaines de l'architecture, de l'arpentage et de l'ingénierie, sont devenues des disciplines à part entière et restent aujourd'hui des compétences essentielles pour les étudiants en arts libéraux.

 

  • Astronomie - La contemplation des cieux et de la place qu'y occupe l'humanité a reçu plus d'importance à une époque où l'on en savait moins et où l'on en imaginait plus qu'aujourd'hui. L'astronomie a d'abord été considérée comme essentielle pour des domaines tels que la navigation et la détermination des dates, mais elle s'est développée pour inclure des études plus avancées en mathématiques et en physique. Ce sont des sciences naturelles qui sont toujours importantes dans les études libérales aujourd'hui.

Les 7 arts libéraux en franc-maçonnerie

Les arts libéraux au grade de Compagnon

Les 7 arts libéraux sont dévoilés au franc-maçon pendant son passage du grade d'apprenti au grade de compagnon, plus précisément pendant son troisième voyage où lui est dévoilée une ardoise sur laquelle sont écrits les 7 arts libéraux:

  • Grammaire
  • Logique
  • Rhétorique
  • Arithmétique
  • Astronomie
  • Musique
  • Géométrie

Symbolique des arts libéraux

Les 7 arts libéraux, représentés par les sept étapes du grade de compagnon, symbolisent pour la franc-maçonnerie une idéalisation de l'éducation, cette discipline intellectuelle et culturelle nécessaire à l'Homme dans sa quête de perfection et de compréhension du Grand Architecte de l'Univers.

D'un point de vue symbolique, ces sept matières doivent être considérées comme un seul symbole composé de 7 parties d'égale dignité.

Ce symbole en 7 parties représente l'éducation et toutes les valeurs qui l'accompagnent, et non le contenu précis de l'éducation.

Lorsqu'on examine chacune des parties de ce symbole, on discerne non seulement la nature et le contenu de chaque partie, mais aussi l'objectif idéalisé de l'éducation.

La vision fournie par le symbole coïncide avec la vision de Platon de l'éducation, selon laquelle l'éducation tend à élever l'esprit au-dessus des considérations  mondaines et routinières et lui permet de comprendre le but final de la philosophie: la compréhension du Grand Architecte De L'Univers (GADLU) et de sa Création.

Telle est l'essence ultime de la franc-maçonnerie, à savoir que l'Homme doit continuellement s'efforcer de développer sa compréhension de son propre être spirituel et de l'essence de la Création.

Ainsi les 7 arts libéraux dans la franc-maçonnerie symbolisent l'effort conscient pour contrôler le mental et l'esprit afin que la Raison prévale et que l'homme s'efforce d'obtenir une relation harmonieuse avec le Principe Créateur.

Partager :

Écrire un commentaire

Vous aimerez aussi