Grands Sceau Dollar et Symboles maçonniques

Grand Sceau, Dollar et Symboles Maçonniques

de lecture - mots

Le Grand Sceau des Etats-Unis est un assemblage de symboles maçonniques ! Cela prouve l’emprise des francs-maçons sur le monde ! Il n’y a qu’à observer le billet d’un dollar américain pour s’en rendre compte !

Qui n’a jamais entendu des telles affirmations ? Qu’en-est-il réellement ? Avez-vous déjà observé en détail un billet d’un dollar ? Avez-vous déjà porté attention au Grand Sceau Américain ?

Nous nous sommes penchés sur la question et nous allons vous apporter la lumière.

Le billet d’un dollar comporte un certain nombre de symboles que nous pouvons rattacher peu ou prou à la franc-maçonnerie : l’œil de la providence et la pyramide par exemple. La création de ce grand sceau américain a été nourrie par l’influence de certains Pères Fondateurs francs-maçons.

En lisant cet article vous découvrirez :

  • Les différents éléments qui constituent le Grand Sceau des Etats-Unis
  • Leur origine, leur histoire
  • Le sens de ces différents symboles
  • Le lien avéré ou fictif avec cette confrérie mystérieuse qu’est la franc-maçonnerie

Après avoir lu cet article, vous y verrez plus clair et regarderez d’un autre œil le billet américain. Fini les théories fumeuses : des faits et rien que des faits !

Allons-y sans plus tarder !

Grand Sceau des Etats-Unis

Le rituel de la franc-maçonnerie est bien pourvu en symboles : des représentations familières susceptibles de transmettre un sens caché aux seuls initiés. L’Homme a de tout temps utilisé des images, des emblèmes, des mots, pour transmettre des idées.

Une fois la guerre d’indépendance américaine terminée, les vainqueurs ont entrepris de concevoir un Sceau des Etats-Unis d’Amérique. Ils souhaitaient transmettre par ce biais leurs valeurs à leurs concitoyens et aux générations suivantes.

Les personnes impliquées étaient Benjamin Franklin et Thomas Jefferson, assistés par l’artiste Pierre Eugène du Simitière, portraitiste accompli qui avaient conçu les sceaux de l’état du Delaware et de la Virginie. Franklin et Jefferson étaient francs-maçons. Et si leur projet initial n’a pas été retenu, nous savons que les concepteurs finaux ont continué à travailler avec le schéma de base original.

Ont-ils utilisé le symbolisme maçonnique pour faciliter leur travail artistique ? Rien ne l’affirme.

Mais observons de plus près le Grand Sceau tel qu’il figure sur le dollar américain :

Billet 1 dollar américain

L’aigle américain : Le Pygargue à tête blanche

L’aigle représenté sur le Grand Sceau est un Pygargue à tête blanche, rapace originaire d’Amérique du Nord. Il tient dans la serre droite un rameau d’olivier et dans sa serre gauche un faisceau de 13 flèches. Dans son bec un morceau de parchemin sur lequel il est inscrit : E PLURIBUS UNUM (littéralement : « de plusieurs, un »).

Cette inscription fait explicitement référence à l'union des 13 colonies fondatrices des Etats-Unis d'Amérique.

La tête de l’aigle apparaît au dessus d’un écusson aux couleurs du futur drapeau des Etats-Unis. Au-dessus de lui, une gloire dorée, cerclant 13 étoiles formant une constellation d’argent.

La pyramide inachevée et l'oeil de la providence

La seconde illustration présente une pyramide inachevée, surmontée d’un triangle qui accueille en son centre un œil : l’œil de la Providence ou œil omniscient.

Au-dessus de l’œil, une inscription :

ANNUIT COEPTIS

En 1892, il a été suggéré que le sujet manquant à cette locution latine était en fait l’œil situé au sommet de la pyramide. La devise est donc devenue : « Il (l’œil) est favorable à nos entreprises ». Dans une publication ultérieure, le sujet manquant du verbe ANNUIT  a été interprété comme étant Dieu.

Et dessous, le devise suivante :

NOVUS ORDO SECLORUM

La devise remonte à Virgile, le célèbre poète romain qui a vécu au premier siècle avant Jésus-Christ. Cette ligne est extraite d’un poème pastoral qui exprime le désir du monde pour une nouvelle ère de paix et de bonheur.

Littéralement celle-ci se traduit par « un nouvel ordre des âges »

Novus Ordo Seclorum n’a jamais signifié « Nouvel Ordre Mondial », n’en déplaise aux amateurs de théories sulfureuses. La devise fait référence au début d’une nouvelle ère, ce qui est cohérent avec le contexte de l’époque.

Venons-en au cœur de notre sujet :

Les symboles sur ce sceau sont-ils maçonniques ?

Petite précision historique :

Le grand sceau est comme une pièce de monnaie à deux faces qui apparaît sur le billet d’un dollar à l’initiative du président Roosevelt en 1935. Précisons également que le visage de l’aigle faisait face initialement aux flèches, mais à la demande du Président Truman il a été redirigé en 1945 vers les branches d’olivier.

L’aigle a 32 plumes sur son aile droite : le nombre de degrés ordinaires dans la franc-maçonnerie de rite écossais.

L’aile gauche a 33 plumes, correspondant au 33ème degré honorifique du même rite.

Les plumes de la queue sont au nombre de 9 : soit le nombre de degrés dans le chapitre, le conseil et la commanderie du rite d’York.

Le rite écossais a ses origines en France. Le rite d’York étant américain, l’aigle peut représenter l’union des français et des américains dans la lutte pour la Liberté, l’Egalité et la Fraternité. Et l’on connaît l’influence de la franc-maçonnerie française sur les Pères Fondateurs américains.

La gloire au-dessus de la tête de l’aigle est divisée en 24 parts égales, rappelant la règle à 24 divisions, l’un des outils de l’apprenti franc-maçon.

L’étoile à 5 branches rappelle l’Etoile flamboyante maçonnique, que vous retrouvez notamment sur l’un de nos produits phare : la Bague Franc-Maçon Pentagramme.

Bague Franc-Maçon Pentagramme

 

Intéressons-nous maintenant à l’autre face du Grand Sceau : la pyramide inachevée.

L’œil qui voit tout entouré d’une gloire dorée a une signification maçonnique évidente. Le triangle est bien connu de tous les maçons et peut représenter la pierre de couronnement de la pyramide inachevée. Cet élément est central dans le roman de Dan Brown Le symbole perdu.

L’œil unique était une convention artistique bien établie pour une « divinité omnisciente et omniprésente » dans l’art de la Renaissance. L’œil de la providence faisait partie de l’iconographie culturelle commune des XVIIème et XVIIIème siècles.

C’est la naturaliste Du Simitiere qui avait suggéré d’utiliser ce symbole. Lorsqu’il est placé dans un triangle l’œil va au-delà d’une représentation générale de Dieu pour devenir une affirmation fortement trinitaire: les trois côtés du triangle rappelle la Sainte Trinité Chrétienne.

C’est au cours de cette période que le rituel et le symbolisme maçonniques ont évolué. Il n’est pas surprenant que de nombreux symboles connus et compris par la société en général aient fait leur chemin dans les cérémonies maçonniques.

Les maçons ont peut-être préféré le triangle en raison du chiffre 3 fréquemment utilisé dans leurs cérémonies.

Finalement l’œil qui voit tout a été utilisé officiellement par les francs-maçons comme symbole « divin », mais cela s’est produit vers la fin du XVIIIème siècle, après que le Congrès ait adopté le Sceau.

Collier franc-maçon oeil de la providence

 

Maintenant, que ceux qui pensent que le nombre 13 porte malheur prennent la fuite !

Rappelons qu’à la création des Etats-Unis il y avait 13 colonies.

Voyons maintenant :

  • 13 signataires de la déclaration d’indépendance
  • 13 rayures sur le drapeau
  • 13 lettres en latin sur la pyramide : ANNUIT COEPTIS
  • 13 étoiles au-dessus de l’aigle
  • 13 barres sur le bouclier
  • 13 marches sur la pyramide
  • 13 feuilles sur le rameau d’olivier
  • 13 flèches

Alors qu’en dites-vous ?!

Le Grand Sceau américain est manifestement riche en symboles et sens cachés. Ces symboles parlent à tout un chacun et leurs significations ont évolué au cours des siècles. Ce qui est certain, c’est que des francs-maçons ont participé à la création de ce Grand Sceau ou au moins l’ont influencé.

Avec toutes ces informations, votre regard sur les symboles qui décorent le dollar américain a forcément changé !

Finalement, au-delà de l’intérêt esthétique, est-ce si important que cela ?

Peut-être y voyez-vous une mainmise de la confrérie ? Ou encore la preuve qu’un Franc-Maçon Marionnettiste tire des ficelles depuis des siècles ?

Ou peut-être considérez, plus raisonnablement, qu’il s’agit de la marque de personnages éminents, qui ont œuvré pour changer le monde et ont voulu, avec fierté, rendre hommage à une confrérie qui a contribué à les façonner et à faire d’eux des Hommes hautement importants et décisifs dans l’histoire humaine.

Si tel est le cas, peut-être vous aussi voudrez vous porter avec fierté et dignité les symboles de la franc-maçonnerie !

Les valeurs qu’elle incarne ne méritent-elles pas d’être mises en avant ?

Faites votre choix !

 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés