Deus meumque jus

Deus Meumque Jus

de lecture - mots

L'expression latine Deus Meumque Jus signifie littéralement Dieu et Mon Droit. En Franc-Maçonnerie, elle figure parmi les critères de régularité du Rite écossais ancien et accepté (REAA). Devise de la Monarchie Britannique depuis Henri V, Deus Meumque Jus figure souvent en bonne place sur les insignes maçonniques, notamment ceux des 32ème et 33ème degrés.

Deus Meumque Jus

Si l'expression a une histoire complexe, elle a également une énorme signification symbolique. Quelle est la signification de cette devise maçonnique?

La franc-maçonnerie a plusieurs devises, qui représentent les principes de cette grande tradition. Parmi celles-ci figurent notamment Ordo Ab Chao, Spes Mea In Deo, et bien entendu : Deus Meumque Jus.

Une phrase qui figure de façon si évidente sur les insignes des plus hauts grades implique une signification énorme, mais que signifie-t-elle ? 

Explorons les significations possibles de cette devise et le rôle qu'elle joue dans la vie maçonnique.

Deus Meumque Jus : Dieu et mon droit

L'expression latine Deus Meumque Jus se traduit littéralement par " Dieu et mon droit ". Une traduction plus précise pourrait être "Dieu et ma droiture morale".  

Deus est assez simple à traduire, un mot latin familier pour Dieu, comme on l'entend souvent dans les récitations catholiques des traductions latines de la Bible.

Jus a la même racine latine que Justice et se rapporte à la loi, et Memque est une forme de Meus, qui est l'adjectif possessif "mon". 

Il est également associé au nombre 33, car il figure généralement sur les insignes du 33ème degré et à l'intérieur de l'anneau porté par les maçons du 33e degré.

La signification du chiffre 33 est multiple : il est sacré dans des religions allant du christianisme à l'hindouisme, et il y a 33 vertèbres dans la colonne vertébrale, pour n'en citer que quelques-unes.

Cependant, aujourd'hui, nous nous concentrons sur l'expression elle-même.

Qu'est-ce que ce droit ?

Tout dans la franc-maçonnerie porte une signification qui va au-delà de ses définitions littérales ou historiques, ou de ses traductions. Il existe de nombreuses interprétations possibles de la signification de Deus Meumque Jus. 

Historiquement, elle a un lien avec le concept du droit divin des rois. Dans ce cas elle pourrait signifier "mon droit de régner est dérivé de Dieu".

Cependant, étant donné le rôle des francs-maçons dans l'institution de la démocratie dans le monde occidental, il semble difficile de croire que sa signification dans la fraternité ait un lien avec la justification de la monarchie.

L'interprétation "Dieu et ma droiture morale" est plus conforme à l'origine de la traduction latine et signifierait que l'interprétation irait davantage dans le sens d'un lien entre la relation d'une personne avec le Créateur et la droiture morale.

Cependant, ce concept seul n'est pas satisfaisant. Après tout, toutes les personnes qui croient en une puissance supérieure ne relient-elles pas leur moralité à ce concept, d'une manière ou d'une autre ?

Pourquoi s'agirait-il alors d'une expression spéciale réservée aux plus hauts degrés de la franc-maçonnerie ?

Bague Franc Maçon Deus Meumque Jus

Le droit divin de gouverner le royaume intérieur ?

Une interprétation plus profonde de cette phrase pourrait être qu'elle représente un règne intérieur du divin, à l'intérieur de chaque franc-maçon. Certains aspects de la structure du rituel maçonnique indiquent un reflet extérieur des éléments intérieurs de l'être, ainsi qu'une hiérarchie et un ordre très clairs.

L'essentiel de ce concept est que le fonctionnement de la Loge et du rituel maçonnique établit un plan par lequel les différents aspects du moi peuvent être "mis en ordre" de sorte que les aspects inférieurs du moi deviennent les serviteurs du divin intérieur. 

Vu sous cet angle, Deus Meumque Jus serait la loi et l'ordre intérieurs (Jus) établis au sein du moi (Meumque), par le moi divin (Deus) en tant que souverain. 

Une autre interprétation encore serait quelque chose de plus proche des lignes gnostiques. Dans une perspective gnostique, Deus pourrait se rapporter non seulement à l'étincelle divine intérieure, mais aussi au démiurge que la pensée gnostique considère généralement comme le créateur du monde matériel dans lequel nous nous trouvons.

Dans cette interprétation, le droit auquel on se réfère est peut-être moins l'autorité divine à l'intérieur du soi, et plus le droit de transcender les pièges de cette création matérielle défectueuse du démiurge, pour réaliser le potentiel contenu dans son étincelle divine, via la gnose.

En fait, ces deux interprétations plus mystiques ne sont pas totalement incompatibles. On pourrait dire que la souveraineté intérieure sur sa propre nature inférieure et le droit de transcender une réalité conçue par le démiurge sont une seule et même chose.

Après tout, selon le gnosticisme, c'est principalement par le biais de ces corps et de leurs natures inférieures que nous sommes pris au piège dans le monde physique.

Être Souverain sur eux signifierait donc les transcender.

Tradition, Transcendance, ou les deux ?

Si l'expression Deus Meumque Jus a une histoire complexe et s'inscrit dans une longue tradition liée à la monarchie et à diverses sociétés ésotériques, elle a également une énorme signification symbolique.

Nous pourrions même la relier au concept yogique de contrôle total de tous les aspects inférieurs du soi, même les centres nerveux qui contrôlent la respiration et les battements du cœur, dans le cadre du processus de progression vers la libération.

Il existe peut-être des corrélations entre le concept gnostique occidental de souveraineté intérieure et ce corrélat oriental.

Quelle est la véritable signification de cette devise maçonnique ? La seule façon de le savoir est de devenir franc-maçon et de progresser à travers les degrés, car c'est seulement dans le rituel maçonnique que la véritable signification sera révélée.

Bague franc maçon

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés